PHARMACIE ENGAGÉE, PATIENT SÉCURISÉ.

Covid-19

 

La crise COVID-19 a un impact profond sur l’exercice officinal.

La démarche qualité et ses outils sont autant de leviers qui peuvent aider les pharmaciens à optimiser l’organisation de l’officine et sécuriser les pratiques en cette période.

Sur cette page sont présentés les outils utiles à l’équipe officinale selon 4 thématiques qui s’articulent avec les 4 thèmes du référentiel qualité.

Un mémo est notamment proposé sur la gestion de l'officine dans le contexte épidémique. Plusieurs outils (mémo, check-list, procédure et enregistrements) sur les tests rapides d'orientation diagnostique antigéniques nasopharyngés pour la détection du SARS-Cov 2 sont également mis à disposition.

 

 

 

 

Tests antigéniques

Des tests rapides d'orientation diagnostique antigéniques nasopharyngés pour la détection du SARS-Cov 2 peuvent désormais être réalisés par les pharmaciens d'officine.

Plusieurs outils sont disponibles pour les accompagner dans cette nouvelle mission : 

- C06. Checklist "Critères d’éligibilité"

- M22. Mémo "Tests antigéniques"

- P10. Procédure "Réalisation des tests antigéniques"

- E14. Attestation de formation

- E15. Attestation pour la gestion et la réalisation des tests

- E16. Traçabilité et communication des résultats au patient

E17. Traçabilité et communication des résultats aux autorités

Documents de référence :

- Liste de tests antigéniques disponibles sur le marché sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé.

- Informations sur les personnes à risques sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé.

Organisation des locaux et de l’équipe

Le Mémo M21. (mis à jour en août 2020) présente des conseils spécifiques à l’organisation du travail en période épidémique et notamment les modalités d’accueil des patients, l’organisation de l’espace de vente, la protection de l’équipe, le nettoyage des locaux, la gestion des déchets.

Plusieurs principes du référentiel qualité viennent en outre appuyer la structuration des activités.

Il est notamment essentiel que les responsabilités et tâches de chaque membre de l’équipe officinale soient clairement définies. La matrice des tâches peut aider à organiser cette répartition. Comme l’ensemble des outils elle est personnalisable pour s’adapter aux activités de l’officine. 

Documents de référence : 

  • Consulter la FAQ officine qui recense sur la base d’une veille quotidienne les derniers éléments réglementaires à prendre en compte dans son exercice professionnel.
  • S’inscrire à la liste de diffusion DGS-URGENT.

Accueil et information des usagers

Les premiers principes mis en évidence dans le référentiel portent sur l’accueil et l’information des usagers. 

En cette période, il convient d’informer les patients à la fois sur l’organisation de l’officine en respect des règles de distanciation sociale, de sensibiliser aux gestes barrières, notamment le port des masques dans le contexte du déconfinement et de transmettre les mesures à prendre face aux premiers signes, si l’usager de santé est malade, ou les modalités d'accès au dépistage...

Documents de référence :

Dispensation des ordonnances sur support numérique

Le pharmacien est confronté de façon accrue à l’envoi d’ordonnance par voie électronique, pour éviter le déplacement des patients, par exemple dans les suites d'une téléconsultation.

Le pharmacien peut sécuriser les pratiques de l’équipe officinale en appliquant les principes présentés dans la procédure de dispensation des médicaments sur ordonnance (mise à jour) et mettre en place le double contrôle. 

Documents de référence : 

Autres services mis en place dans le contexte Covid

La situation épidémique peut conduire à développer un service de livraison et de dispensation au domicile. Une checklist (mise à jour pour intégrer les précautions en période Covid-19) permet d’organiser cette activité (principe 18 du référentiel). 

Dans la période Covid, l’officine peut mettre à disposition les traitements chroniques normalement délivrés par les pharmacies à usage intérieur aux patients.

L’officine peut également s’organiser pour mettre en place une activité de téléconsultation (principe 25 du référentiel). 

Selon les lignes directrices de la téléconsultation d’un patient présentant une infection respiratoire dans un contexte d’épidémie à COVID-19, le pharmacien peut accompagner la téléconsultation et participer, sous conditions de mesures de protections adéquates, à la recherche de signes de gravité tels que la fréquence respiratoire et l’oxymétrie de pouls (SpO2), s’il dispose d’un saturomètre digital.

Document de référence :

Haut
de page